Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Anémie : définition, traitement, symptômes, causes, de quoi s'agit-il ?

L'anémie est un problème de santé qui touche près d'un quart de la population mondiale. Cette anomalie peut à terme causer des complications et nécessite d'être traitée lorsque la situation devient critique. Focus sur ce trouble sanguin.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), pas moins de 25% de la population mondiale souffrirait d'anémie. Mais ce problème de santé qui affecte le sang peut avoir des causes diverses.

Définition : l'anémie, qu'est-ce que c'est ?

L'anémie est une baisse anormale du taux d'hémoglobine dans le sang. L'hémoglobine est une protéine contenue dans les globules rouges qui leur permet de transporter l'oxygène dans le corps via le sang. C'est pourquoi les personnes atteintes d'anémies s’essoufflent et se fatiguent plus rapidement, en effet leur cœur doit redoubler d'efforts pour transmettre la même dose d'oxygène.

On parle d'anémie quand le taux d'hémoglobine tombe en dessous des 140 grammes par litre de sang chez le nouveau-né, des 130 g/l chez l'homme adulte et des 120 g/l chez la femme adulte. Toutefois, il existe deux grands types d'anémie : les anémies centrales et les anémies périphériques.

Les premières se caractérisent par une insuffisance de production des globules rouges et de l’hémoglobine par la moelle osseuse. Pour les secondes en revanche, la production est normale mais une baisse survient à cause d'une perte importante des globules rouges par exemple via des hémorragies, ou à cause d'une destruction de ces mêmes cellules, on parle d'hémolyse.

Les causes de l'anémie

Ce problème de santé peut être dû à des causes variées. Mais le plus souvent, elle est liée à une carence nutritionnelle en fer ou en vitamines. Des éléments qui sont indispensables à la fabrication de l'hémoglobine et au fonctionnement des globules rouges.

L'anémie peut aussi être liée à une maladie rénale qui va perturber la fabrication d'un autre élément essentiel appelé érythropoïétine. Une maladie inflammatoire ou un trouble au niveau de la moelle osseuse peuvent également déclencher l'insuffisance de globules rouges. 

Les femmes qui ont des menstruations abondantes, les enfants d’âge préscolaire et les femmes enceintes sont les plus à risque de développer une anémie. 

Les symptômes : comment reconnaitre une anémie ?

La plupart des individus qui souffrent d'une anémie légère ne le remarquent pas. En effet, selon la gravité, le type d'anémie et sa vitesse d'apparition, les symptômes seront plus ou moins intenses. Globalement, les symptômes de l'anémie sont assez typiques, ils se caractérisent par :

- de la fatigue

- un teint pâle

- une accélération du rythme cardiaque

- un essoufflement plus rapide lors de l'effort.

On peut également constater :

- des extrémités des membres froids

- des maux de tête

- des étourdissements

- une plus grande vulnérabilité aux infections.

Il est possible de voir apparaître dans les cas d'anémies les plus graves, des douleurs dans les membres, dans l'abdomen le dos ou la poitrine, des troubles visuels ainsi qu'une jaunisse.

Diagnostic et traitements contre l'anémie

Le diagnostic d'une anémie se fait via un examen clinique complété par des analyses sanguines, plus précisément par un hémogramme, qui va évaluer le taux d'hémoglobine dans le sang. Si ce dernier est inférieur aux valeurs citées ci-dessus, l'anémie est confirmée. L'hémogramme va également permettre d'obtenir des informations quant à l'origine du trouble, notamment s'il est lié à une carence ou non.

Les traitements varient ensuite selon le type et la cause de l'anémie.

- Si l'anémie est due à une carence en fer, le médecin va tenter d'en identifier la cause et prescrire une supplémentation sous forme de comprimés.

- S'il s'agit d'un manque de vitamine B12 ou bien d'acide folique (vitamine B9), une supplémentation pourrait également être prescrite.

- Si l'anémie est causée par un médicament, il faut arrêter la prise de celui-ci.

- Si l'anémie est associée à une maladie, cette dernière doit être traitée pour réduire les symptômes

- Pour les femmes ayant des menstruations abondantes, un traitement hormonal peut aider à réduire les symptômes

- En cas d’anémie hémolytique acquise (non congénitale), des immunosuppresseurs et des corticostéroïdes sont prescrits

- En cas d’anémie grave, des injections d'érythropoïétine synthétique, une transfusion sanguine ou une transplantation de moelle osseuse peuvent être envisagées, selon le patient.

Si l'anémie est sévère ou qu'elle dure longtemps sans être prise en charge, elle peut conduire à des complications cardiaques et pulmonaires.

Commenter cet article