Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.lepoint.fr/images/2012/09/24/air-685487-jpg_470555.JPG

 

Grâce aux tablettes numériques, la circulation de l'information sera plus rapide et permettra d'améliorer la sécurité des vols.

 

À l'été 2013, tous les pilotes d'Air France vont être équipés d'un iPad personnel. Ce n'est pas un cadeau de la compagnie pour remercier les navigants techniques d'avoir accepté le plan Transform 2015, mais un nouvel outil "métier" visant à fluidifier l'accès à l'information technique sur les avions avec des conséquences très positives sur la sécurité des vols.

Cette décision a été prise au lendemain du crash de l'AF447 en prenant en compte ses implications sur la formation des pilotes et le maintien de leurs compétences. Un grand chantier qui remet à plat le fonctionnement interne face à la sécurité des vols. Air France a ainsi décidé d'utiliser la documentation technique du constructeur de l'avion (Airbus et Boeing, et non plus une adaptation interne à la compagnie) et de trouver un circuit court pour la circulation de l'information. Dans des compagnies comme Air Caraïbes ou XL Airways qui ont connu sur les Airbus A330 des défaillances de sondes de Pitot comme celle du Rio-Paris d'Air France, le retour d'expérience qui permet aux autres pilotes de connaître les mesures palliatives a été quasi immédiat.

À Air France, et dans de nombreuses autres grandes compagnies aériennes, il faut près d'un mois pour que l'information sur un incident redescende vers l'ensemble des 4 100 pilotes. Lors de la préparation des vols, passage obligé à Roissy-CDG et à Orly ainsi que dans les trois bases de province, chacun récupère dans son casier une épaisse liasse de notes et de feuillets techniques souvent noyée au milieu des tracts syndicaux et des catalogues du comité d'entreprise. Chaque navigant doit ensuite prendre connaissance des nouvelles consignes, puis les insérer dans les classeurs de sa documentation personnelle en éliminant celles qui sont caduques. Chez American Airlines, l'iPad de 700 grammes remplace déjà l'emblématique sacoche de vol en cuir noir qui pèse une quinzaine de kilos avec ses manuels accessibles en vol, mais transportés aussi au sol, en escale ou chez soi pour réviser. À Air France, il faudra encore attendre un peu pour les consulter dans les cockpits, l'administration européenne étant plus frileuse que son homologue américaine vis-à-vis des innovations numériques.

Mise à jour instantanée

"La mise à jour est instantanée dès que l'iPad est à portée d'une borne Wi-Fi. S'établit ensuite une liaison cryptée avec les serveurs de la compagnie tandis que le contenu chargé dans la tablette est également crypté", explique Sébastien Veigneau, pilote référent à Air France sur ce projet iPad. Le codage des informations est indispensable, car on imagine les conséquences si un terroriste provoquait le téléchargement de fausses données techniques...

Le partenariat avec Apple a permis de créer une boutique numérique spéciale Air France nommée PilotStore où les navigants disposent des outils "métier" spécifiques. Gain très important, la version électronique d'un "Air Safety Report", un message faisant état d'un incident concernant la sécurité, remontera immédiatement vers la hiérarchie et les services spécialisés. Le retour d'expérience ne demandera plus des semaines avant de redescendre et de toucher les intéressés.

Première mondiale

Pour trouver une information, le pilote utilisera la fonction "recherche" de l'iPad au lieu de consulter la table des matières ou l'index alphabétique de la version papier. Inutile de préciser que des millions de pages imprimées vont ainsi être économisées. Les applications développées avec les services informatiques d'Air France collent aux besoins des pilotes qui disposent d'une tablette à usage métier, mais aussi privé. Seule contrainte, ménager un espace mémoire minimum et suffisant et ne pas bidouiller l'iPad, en le jailbreakant pour charger des applications non validées par Apple. Pas question de toucher au monopole.

Le déploiement des iPad a commencé chez les navigants en Boeing 777 qui l'ont déjà surnommé PilotPad. Les pilotes d'Airbus les recevront d'ici à l'été prochain. La tablette choisie est un modèle Wi-Fi 3G, mais la carte SIM restera un choix personnel. Cette bible numérique dédiée aux modes d'emploi des Airbus et des Boeing d'Air France va bientôt offrir des fonctions d'e-learning jusqu'alors impossibles, faute pour l'iPad et ses cousins iPhone de savoir reconnaître l'environnement informatique "flash". Des développements en html-5 permettront dès l'an prochain de proposer des outils de formation hors réseau et de contrôle des connaissances sur les iPad des pilotes d'Air France. Une première mondiale en informatique.

 

 

Par

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article