Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

Selon une étude de l’Inserm, 7 femmes sur 10 et un homme sur deux souhaiteraient perdre du poids. Portant sur près de 106 000 Français, l’enquête dénonce une véritable obsession des régimes, des données qui représentent une envie de se sentir mieux dans son corps pour près de la moitié des personnes sondées, le reste d’entre elles invoquant des raisons esthétiques ou des problèmes de surpoids. Selon Serge Hercberg, directeur de l’unité de nutrition de l’institut, 9% des femmes auraient suivi plus de 10 régimes au cours de leur existence, une tendance qui n’épargne pas les hommes puisqu’au total, certains Français en suivent jusqu’à 5, voire 10 dans leur vie.

Si ces données traduisent la préoccupation des Français quant à leur poids, elles mettent aussi en avant un sentiment d’échec général au niveau de leurs efforts. En effet, selon une étude de l’entreprise de sondage Ipsos et du programme de nutrition Metabolic Profil, les régimes s’enchaînent principalement en raison des mauvaises habitudes alimentaires qui persistent. Les diètes s’avèrent alors sans lendemain puisqu’elles ne s’attaquent pas au cœur du problème, à savoir l’hygiène de vie. En posant des questions ciblées aux participants, les auteurs de l’étude ont pu identifier 6 raisons qui pourraient expliquer ces échecs :

 

Les grignotages entre les repas

Entre les distributeurs au travail, les biscuits au fond du placard et les paquets de chips prêts à être consommés, les tentations sont commodes et puis surtout, très nombreuses. Pour éviter d’y succomber, prenez soin de manger suffisamment pendant vos repas principaux, et de ne pas faire l’impasse sur les aliments rassasiants (légumes verts, protéines etc.). Pour anticiper toute fringale et éviter les mauvaises décisions, privilégiez les fruits riches en eau, les légumes sous forme de bâtonnets (carottes, concombres, etc.), ou préparez un petit sachet de noix que vous pourrez manger en collation pour limiter la sensation de faim.

La consommation d’alcool

Au-delà de ses dangers sur la santé et l’organisme, l’alcool est votre pire ennemi si vous souhaitez perdre du poids. Moins quantifiable qu’un repas qui vous permet d’avoir une vision d’ensemble sur ce que vous mangez, il introduit de par sa forme, de nombreuses calories dans votre alimentation de manière insidieuse. De ce fait, toute efficacité d’un régime établi au préalable pour réduire l’apport calorique se verra systématiquement annihilée. A savoir que 3 verres de vin rouge équivaudraient à un hamburger en terme de calories et qu’un demi de bière correspondrait à ¼ de tablette de chocolat au lait!

Les boissons industrielles sucrées

Jus industriels, sodas, boissons énergisantes…des dizaines, voire des centaines d’alternatives malsaines auxquelles nous sommes nombreux à succomber pour leur teneur en sucre et le coup de fouet qu’elles semblent nous donner pendant les petits coups de mou. Pourtant, il existe un revers de la médaille. Selon Guillaume Walther, spécialiste des maladies cardiovasculaires à l’université d’Avignon, l’absence de fibres alimentaires dans ces boissons entraîne une hausse fulgurante de la glycémie dans le corps. Le glucose, consommé en excès, serait alors susceptible d’entraîner la prise de poids, d’endommager les artères et d’augmenter, à long terme, le risque de maladies cardiovasculaires.

Les aliments et plats industriels

Ils vous feront peut-être gagner du temps après une longue journée de travail, mais sachez que les plats industriels sont vos ennemis numéro un si vous souhaitez perdre du poids. Riches en sel, en sucre et en graisses, ils cumulent les composants néfastes pour votre organisme et favorisent l’apport calorique. Selon des scientifiques américains, ce dernier serait beaucoup plus important dans le cadre d’un régime alimentaire et se caractériserait par une consommation plus élevée de glucides, au détriment des protéines.

Les changements drastiques

Changer d’alimentation peut parfois mener à un sentiment de frustration intense et à des décisions irréfléchies. En essayant d’accélérer le processus de perte de poids, nombre d’entre nous commettent l’erreur d’opérer une transformation radicale de leur routine alimentaire, sans savoir que cette initiative mènera à une déception considérable. En effet, les changements drastiques augmentent le risque de dévier de votre objectif minceur. Le plus important dans le cadre d’un régime est donc de s’en tenir à une alimentation équilibrée et surtout, d’inclure une activité sportive pour soutenir vos efforts.

Les excès au restaurant

Si certains ont autant de mal à perdre du poids, c’est en partie à cause de leur rythme de vie soutenu. En effet, il n’est pas toujours facile de préparer ses repas à l’avance, ce qui nous pousse à multiplier les déjeuners ou les dîners au restaurant. Face à un menu alléchant, le risque augmente alors considérablement de manger plus que de raison ou de succomber à des plats caloriques. Aurélie Guerri démêle le vrai du faux dans un article de Marie Claire. Selon la diététicienne et nutritionniste, régime et restaurant sont tout à fait compatibles, à condition de choisir les bons restaurants, de se limiter à un plat à base de poisson, crustacés ou légumes, et de toujours demander à ce que la sauce soit servie de manière séparée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

missfujii. 02/05/2020 13:46

Pendant le confinement, j'ai perdu 1kg 1/2, et je ne suis déjà pas très épaisse ! Mais j'ai une hygiène de vie dans ma façon de m'alimenter qui est assez saine. je ne bois que très rarement de l'alcool. Je ne consomme pas de plats industriels, Je ne grigottes pas entre les repas, si vraiment j'ai faim je mange une pomme vers 16H00. Je n'achète pas de boisson sucrée non plus, l'eau étant la meilleure des boissons.